Quercus robur L., Fagaceae

Quercus-robur-feuille
Quercus-robur-fruit

Nom local : Chêne. / Origine : Europe, Asie de l’Ouest.

Utilisations traditionnelles

Antiseptique, astringent, décongestionnant, hémostatique, tonique, anti-inflammatoire, diarrhée, dysenterie, fièvre, hémorragies, blessures, éruptions cutanées, pieds en sueur, hémorroïdes, inflammation génitale, infections de la bouche, gorge, pharynx, gingivite, ulcères, troubles de la rate et de la vésicule biliaire, toux, bronchite.

Que dit la science ?

Antialcoolisme, anticolique, anti-cystite, anti-inflammatoire, anticancer, antibactérien, antiœdème, anti-élastase = antiâge, antimalarial, anti-prostatique, contraceptif, antioxydant, antipyrétique, antiviral, anti-hépatite, anti-herpétique, hépatoprotecteur, hypoglycémiant, hypocholestérolémiant, antiulcère, immunostimulant, antibronchite, antiseptique, antidiabétique, lithiase, antiallergique, antiasthmatique, anticolique, antitussif, fongicide, pesticide.

Toxicité : concerne les feuilles et les glands à dose très élevées.

Description botanique

Arbre à feuillage caduc, pouvant atteindre 35 m. Ecorce crevassée. Feuille simple, alterne, hélicoïdale. Marge lobée. Fleur chaton vert. Fruit akène (fruit sec ne s’ouvrant pas, contenant une graine appelée gland).